Evaluation en lecture

J’avais oublié de partager avec vous quelques petits documents. Il faut dire que les périodes 1 et 2 ont été particulièrement riches. J’avais également un projet sur le feu qui ne m’a pas laissé beaucoup de temps. On en reparle bientôt.

La compréhension est un thème passionnant mais vraiment chronophage dont la maîtrise est encore incertaine. Aujourd’hui, je partage avec vous deux documents d’évaluation. Ils sont le fruit d’intenses réflexions toujours en effervescence et en évolution.

Jusqu’à présent, j’utilisais une compilation des documents de Mallory et d’Alet. Ces documents sont très complets, très bien faits. Après plusieurs années d’utilisation, mes besoins évoluent. En effet, je ne souhaite plus évaluer l’ensemble des stratégies. Je préfère cibler certaines, celles qui me semblent essentielles, évaluables et que je vais vraiment pouvoir travailler en ateliers différenciés.

Les documents d’évaluation

Pour les CM2, j’utilise le texte “L’école en 2509” d’Asimov que l’on trouve chez Mallory. CLIC

Pour les CM1, il s’agit de “Cromignon” que l’on trouve cette fois chez Mélimélune. CLIC

Pour mes CE2, j’ai choisi un texte “Le petit loup qui se prenant pour un grand”.

☆CLIC évaluation ☆

Le document de synthèse

J’utilise toujours l’acronyme DECLIC. Toutefois, j’ai abandonné certaines démarches. Chez moi, il signifie :

  • déchiffrer (lire avec fluidité),
  • enrichir son vocabulaire,
  • comprendre,
  • lire entre les lignes,
  • intégrer les règles du lecteur
  • avoir une culture littéraire.

Ces compétences se travaillent à travers différentes stratégies de façon interdisciplinaire en lecture/littérature, en écriture, en vocabulaire, en mathématiques, en histoire ou encore en géographie. Le panneau DECLIC avec l’ensemble des stratégies mises en évidence permet de faire du lien dans tous les domaines. DECLIC est également présenté aux élèves dans le cahier du lecteur pour les traces écrites. Enfin, l’acronyme est également utilisé dans le document de synthèse à la suite des évaluations individuelles du début de l’année.

☆ CLIC document synthèse ☆

Exemple de bilan en image

Le “retour au texte” concerne les exemples que l’élève est capable de donner pour appuyer sa réponse en se référant au texte. En général, je pose souvent la question : “Comment le sais-tu ?”.

“Agir sur le texte” est la capacité de l’élève à annoter le texte ou à colorier les informations importantes dans le texte. En début d’année, il est clair que les élèves ne le font pas. Nous le travaillerons toute l’année. (voir l’article questionnement, retour au texte et flexibilité)

Mes réflexions (articles) :

A bientôt pour la suite des aventures

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.