Stratégies et/ou lecteur efficace/autonome ?

Cet article fait suite aux articles suivants :

Comme vous le savez peut-être déjà, je propose (mercredi qui arrive Afraid ) une animation sur les ateliers de lecture où j’aborde principalement la question de la compréhension des élèves et leur autonomie en lecture. Ce sujet d’actualité est complexe et je sais qu’il me demandera encore beaucoup de lectures et de réflexions…  Je vous livre ici l’état de mes réflexions à travers mon plan qui vous aidera peut-être à suivre mon cheminement.

Pour introduire le sujet, je reviens sur les programmes du cycle 2 et du cycle 3 . Je me suis amusée à les présenter en carte mentale. Je les mettrai sur le blog si cela vous intéresse.

      

Ensuite, je commence par explorer les difficultés rencontrées par nos lecteurs. Elles sont multiples et dépendent de plusieurs facteurs : celles liées au texte, celles liées au lecteur lui-même et celles liées à l’enseignement. On retiendra par exemple de façon plus spécifique celles liées   :

  • À l’identification des mots (la conscience phonémique et le principe alphabétique, le traitement du lexique orthographique)
  • Au manque de maîtrise de la syntaxe (ponctuation, longueur des phrases…) ➪ C’est la raison pour laquelle il faut lier lecture/écriture et étude de la langue.
  • À l’univers de référence de l’histoire trop éloignée de celui des élèves
  • À la confusion entre la réalité et la fiction (manque de distance)
  • À la confusion entre fait et opinion, entre péripéties et parole
  • À l’influence du titre dans la compréhension par exemple
  • À la passivité du lecteur

Dans une seconde partie, je définis ce qu’est lire ou comprendre. Je termine cette partie en donnant des exemples de profils de compréhension. Il en y a par exemple 3  :

  • La compréhension littérale ou de surface qui provient de l’information donnée précisément dans le texte.
  • La compréhension inférentielle qui demande au lecteur de faire des liens entre les différentes parties du texte. Ces liens ne sont pas donnés explicitement par l’auteur.
  • La compréhension critique qui exige que le lecteur tienne compte des propos de l’auteur (explicites et implicites) pour les comparer à sa propre conception du monde ou pour évaluer la pertinence du texte.

La théorie, c’est bien en animation pédagogique mais la mise pratique est ce qu’il y a de plus difficile et d’intéressant à la fois. Pour cela, j’utilise 3 petites vidéos d’élèves en train de lire et de répondre à des questions de lecture. Il s’agira de relever les difficultés des petits lecteurs et de mettre en avant les points à travailler avec eux.

La troisième partie concerne les stratégies de lecture et leur enseignement. J’avais déjà abordé la question dans un article spécifique où j’avais listé les stratégies que l’on peut enseigner/observer dans les 3 cycles. J’ai poussé plus loin mes investigations en me demandant comment elles devaient être enseignées. Mes lectures ont mis en évidence 3 manières de procéder :

  • un enseignement isolé des stratégies de lecture. C’est le cas avec l’enseignement explicite des stratégies (CAFE, DECLIC). On le trouve également dans  les manuels CLEO, en enseignement ritualisé avec les gammes de lecture ou encore en ateliers différenciés (voir l’article “Voilà l’atelier lecture”). Il s’agit d’enseigner et d’entrainer les élèves sur une(des) stratégie(s) spécifique(s).

Nous testerons à cette occasion le matériel que j’utilise dans mes ateliers.

  • un enseignement des stratégies dans des situations authentiques. Il s’agit ici de les travailler à partir de textes ou d’albums, lier lecture et écriture ou encore dans les autres matières (résolution de problèmes DEFI, histoire …).

On retrouve les excellents supports que je ne vous présente plus  : Narramus, Lectorino/lectorinette, Lector/lectrix, Auditor/auditrix. J’en ai déjà parlé dans les articles cités ci-dessus.

Je reviendrai plus particulièrement sur deux albums “C’est pour mieux te manger” et “une histoire à quatre voix” qui permettent de travailler les prédictions/inférences à travers la lecture d’images, de textes, les connexions avec ses propres connaissances…

     

  • un enseignement des stratégies de façon intégrée. Je m’appuie sur des activités autour de l’interprétation des textes. Tous les 15 jours, mes élèves débattent sur un texte particulier. En petits groupes, ils réfléchissent et répondent à deux questions sur le texte résistant dans un premier temps. Puis, les différents groupes soumettent ensuite leurs réponses à la classe. 3 principes sont essentiels dans ce dispositif :

– Les interprétations et les cheminements qui les ont produites doivent être explicités,

– les conflits interprétatifs doivent être recherchés parce qu’ils favorisent l’argumentation et la recherche collective des justifications de telle ou telle lecture,

– Ce ne sont pas les propositions interprétatives qui sont intéressantes en elles-mêmes ( d’où qu’elles viennent, de la classe ou de l’enseignant) mais le jeu qu’autorise le débat : déplacements des points de vue, changements d’avis, prise en compte d’indices nouveaux, perception de stratégies différentes de la sienne.

Nous testerons l’activité avec un texte de Bernard Friot.

Dans une dernière partie, je reviens sur la question essentielle de l’autonomie du lecteur et des conditions qui en font un lecteur efficace. Encore une fois, nous parlerons des stratégies mais surtout des attitudes que doivent adopter/apprendre les élèves. En voici un exemple…

En fin d’animation, je montrerai quelques exemples d’activités autonomes réalisées par les élèves.

Voilà, j’espère que cette animation plaira et que les collègues ne s’y ennuieront pas, qu’ils trouveront des réponses, des aides. De mon côté, je poursuis mes recherches et mes lectures (merci l‘IFé/centre Alain Savary pour votre actualité et votre veille pédagogique)….

En attendant, je vous souhaite une belle année 2018.

17 commentaires à propos de “Stratégies et/ou lecteur efficace/autonome ?”

  1. question très intéressée, aura-t-on la chance un jour de lire sur le blog un article sur l’activité de débat que tu mènes avec tes élèves tous les 15 jours autour d’un texte ?

    • Oui Sage, si tu veux. Je vais donc m’y pencher… 🙂
      Et je n’ai pas oublié : Celui sur les activités sur les coins en classe arrivera aussi bientôt… je peaufine, je peaufine, j’expérimente…

      • Quappelles-tu texte résistant ? Existe-t-il une liste de qq textes résistants ? Merci pour ces belles réflexions partagées. C’est vraiment intéressant…

  2. Bonjour, je prépare actuellement le CRPE et j’adorerais pouvoir suivre cette animation, proposeriez-vous une version vidéo de votre travail (YouTube ou Skype ?)
    Très belle journée.

  3. bonsoir, très intéressant comme réflexion. je suis en classe coopérative, mes lecteurs vont du déchiffreur B.a BA à l’expérimenté en passant par celui qui lit mais ne comprends rien. j’ai inscrit la classe à un site de renne2, des chercheurs dans ce domaine. ça s’appelle Tacit. je crois que c’est charivari qui en avait parlé sur FB. Ils ont étalonné des tests et des remédiations qui me semblent intéressants.

  4. Très bon article ! Merci !
    Comme Sage je serais intéressée par l’enseignement des stratégies de façon intégrée avec les débats …
    J’aurais bcp aimé assister à cette animation…

  5. Bonjour,
    j’espère que cette animation s’est bien passée. J’aurais également beaucoup aimé y assister. C’est un sujet qui m’intéresse beaucoup : j’ai fait mon mémoire de CAPA-SH sur la compréhension de lecture lorsqu’on n’est pas lecteur et que la lecture est prise en charge par l’adulte. Je me suis régalée et je continue à approfondir ma pratique. (L’IFé m’a aussi beaucoup aidée) J’avais travaillé sur l’album Grand Loup et Petit Loup : très intéressant au niveau de la représentation du temps et de l’espace, de la théorie de l’esprit…
    Merci pour tout le partage : ici et sur l’ensemble du site !

  6. Bonjour,
    Dans ton article, tu parles de petites vidéos d’élèves en train de lire et de répondre à des questions de lecture pour apprendre à repérer les difficultés des élèves. C’est ce qui me pose le plus de difficulté. Voudrais-tu bien les partager ?
    Merci d’avance pour tout ce partage qui me permet de nourrir ma réflexion !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.