Production écrite pas à pas

Constat

La production écrite est un sujet difficile qui me questionne depuis de nombreuses années. Les élèves arrivent en CM1 en ne sachant pas faire des phrases correctes, mal ponctuées avec une avalanche de « et ». Je ne parle même pas de l’orthographe.. J’ai tenté beaucoup de choses. 

  • travailler les écrits courts
  • aménager une programmation en fonction des besoins de mes élèves
  • mise en place de gammes
  • lier lecture et écriture 
  • travailler sur des projets collaboratifs avec les « histoires à écrire »
  • prioriser les besoins  la forme et le fond avant l’orthographe par exemple

Je ne renie absolument aucun de ces choix que je garde, pourtant, j’ai l’impression de ne pas être satisfaite. J’ai besoin de structurer cet apprentissage et c’est ce que je vais tenter de faire à l’aide des outils que j’ai choiss. 

Nouvelle orientation

Je me suis plongée dans le livre de Maryse Brumont « Outils pour produire des écrits ». Je prends mon temps dans cette lecture et je vous la conseille fortement. J’ai envie de tester les outils proposés, pas forcément dans le même ordre et pas d’un seul coup. Je ferai des allers et retours en renforçant certains des outils, e les détaillant davantage en fonction des besoins et des lacunes de mes élèves. C’est pourquoi cette appropriation n’est peut être pas exhaustive pour vos élèves. Attention ! les documents qui en découlent ne peuvent être utilisés sans vous plonger dans l’ouvrage. Votre réflexion et son utilisation seraient alors incomplètes.

Une « programmation « 

Les premiers documents permettent de travailler dans un premier temps la phrase simple. J’ai eu la chance d’échanger avec B Wautelet. Ce dernier a attiré mon attention sur les deux ailes de la phrase que je ne connaissais pas sous cette terminologie (de qui on parle et ce qu’on en dit). Le bon vieux prédicat n’a pas bonne presse chez nous mais je l’utilise aussi avec mes élèves en grammaire. Cependant, je garde mon approche de la phrase simple = 1 idée ou information développée car ça marche assez bien avec mes élèves. En grammaire, on dit aussi qu’il y a qu’un seul verbe.  On fera bien sûr le lien.

J’utilise le code CHAMPIONS de farfa. Il est évident qu’il faut entrainer les élèves à l’utiliser. Je l’ai donc mis en avant dans une mini-leçon et une gamme. Merci Farfa ! Il est ICI !


Avant d’utiliser le DRAS (DEPLACER, REMPLACER, AJOUTER, SUPPRIMER) de Maryse Brumont, j’ai choisi de faire une étape intermédiaire notamment avec l’enrichissement de la phrase à l’aide des compléments circonstanciels ou de phrase (Dans le Réussir en grammaire de RETZ, ils sont coloriés en verts ). Cela nous permettra de les réinvestir dans l’outils AJOUTER du DRAS. (ajouter des compléments mais aussi des expansions du nom).

Je souhaite avancer pas à pas , c’est pourquoi chaque outil du DRAS est décliné en 4 petites gammes. Nous les travaillerons également dans des phrases plus complexes (binaires et ternaires comme dit Maryse Brumont qui m’a bien aiguillée dans mon cheminement. 

J’aime beaucoup cette approche étroitement liée à la grammaire.

Article en construction

Je viendrai enrichir l’article au fur et à mesure de mes avancées avec mes élèves. A cette heure, la programmation est donc incomplète.

A noter : je n’ai pas encore testé ces documents. Il se peut que je les modifie en cours de route. 

Les mini-leçons

Vous noterez que les mini-leçons sont déjà écrites. Il est préférable de les construire avec les élèves. Aussi, je vous laisse le choix de les utiliser comme elles sont ou de les adapter en associant pleinement vos élèves : vous pourrez changer les phrases, les codes couleur, les visuels. Plutôt que de photocopier, les élèves écriront, dessineront…Ces mini-leçons sont ici pour vous guider sur la trace qui sera développée avec les élèves. 

Les documents en cours

Pour plus de visibilité, les mini-leçons et les gammes ont le même numéro.

les mini-leçons 1

les gammes associées 1

 

N’hésitez pas à venir échanger ici. A plusieurs , on avance mieux !

13 commentaires à propos de “Production écrite pas à pas”

  1. Merci pour cet article très intéressant !
    La rédaction est aussi pour moi un sujet problématique. Petite astuce que j’utilise et qui a fait progresser mes élèves, du moins ceux qui n’ont pas de difficulté particulière genre dys… Je leur demande un certain nombre de phrases : 2 en CE2 en début d’année, et je rajoute une phrase après chaque période de vacances. Comme je les oblige à compléter s’il en manque ou que je leur montre que celle qu’ils ont écrite n’a pas de sens, petit à petit ils progressent. Du moins, ils arrêtent de mettre des majuscules et des points au hasard ! Ce n’est pas parfait, loin de là mais c’est ma petite astuce !

  2. Merci Lala ! Justement je me penche sur cet ouvrage, qui m’intéresse et qui m’avait été conseillé lors d’un rdv de carrière. Votre article m’intéresse énormément ! Petite question sur la mise en oeuvre: comptez vous utiliser ces mini leçons et gammes sur un temps court type rituel ou sur une séance entière de production écrite ? Merci

  3. Ce sujet m’intéresse bien (d’ailleurs sujet de ma constellation français). J’aime bien cette approche car elle permet de travailler la production d’écrit en fonction des projets de classe. Pas besoin de prévoir un support spécial. Merci beaucoup pour ce partage.

  4. Merci de vos retours . Sachez que le Dras a une lettre à privilégier c’est le À de ajouter En effet, il faut ajouter des expansions nominales pour pouvoir les déplacer ou remplacer et même parfois supprimer. En outre, les 4 autres outils de base de la rédaction relèvent aussi du À : très vite, on ajoute d’abord les effets de rythme, puis les comparaisons, les adverbes et les connecteurs.

  5. C’est très compliqué, la production d’écrits. Je trouve qu’il y a tellement d’hétérogénéité dans ce domaine! entre l’élève qui, comme tu dis, ne sait pas écrire une phrase correcte au niveau syntaxique et celui qui rédige sans faire d’erreur d’orthographe, il y a tout un monde!
    Je ne connais pas le travail de Maryse Drumont, mais structurer l’enseignement de la production d’écrits en travaillant sur les écrits courts, cela semble être une très bonne idée! Tu donnes cela en atelier d’écriture? en rituel pour ouvrir la journée?

  6. Merci beaucoup pour ce partage !
    Cette année j’ai commencé à mettre en place une astuce que j’ai vue sur Instagram (je ne sais plus par qui elle était partagée, désolée :s) : mettre les élèves par 2 ; chacun leur tour ils disent à haute voix la phrase qu’ils pensent écrire, l’autre intervient pour valider si, déjà à l’oral, leur phrase est correcte, a du sens, et cela les oblige à formuler 1 idée, démarrer et terminer leur phrase. Je vais essayer de combiner cette idée et la tienne.
    Et go lire ce livre 🙂

  7. Encore un super travail ! J’adore cette méthode. Je m’en sers depuis peu. J’ai créé un genially pour présenter le DRAs et les comparaisons si ça peut t’intéresser…

  8. Merci pour cet article. Je vais me plonger de ce pas dans le livre de Maryse Brumont, qui je vois commente en plus votre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.