Mon fils teste NABOOK

NABOOK est une “plateforme 100% jeunesse qui convertit le temps d’écran en temps de lecture”.

L’appllication se télécharge facilement depuis l’apple store et utilisable sur téléphone ou tablette. La prise est en main est très facile. Les livres sont classés par genre (photos ci-dessous-.

Les livres sont découpés en plusieurs épisodes ce qui permet de segmenter les sessions d’écran.

J’aime beaucoup l’icône de validation qui apparait. dès qu’un épisode est lu. Pendant sa lecture, l’enfant voit également défiler un pourcentage de lecture. Un épisode, c’est 100%. Le pourcentage évolue au fur et à mesure de sa lecture.

 

La lecture est aussi facilitée : les paroles des personnages sont mises en avant dans des bulles colorées (photo ci-dessus)-. De plus, les mots difficiles sont soulignés. En cliquant sur le mot, la définition apparait (exemple ci-dessous avec le mot dextérité).

 

Enfin, chaque roman débute par un petit résumé , le tout est attrayant avec des petites illustrations.

Pour finir, l’enfant bénéficie d’un espace personnel dans lequel sont rangées ses lectures. L’application lui fait également des suggestions de lecture.

J’aime beaucoup cette application qui est en train de s’étoffer en romans.

Mes interrogations : je n’ai pas vu de proposition de niveau de lecture afin d’orienter les élèves vers telle ou telle lecture. Je n’ai pas vu de polices aménagées (de tyoe opendys par exemple) pour les élèves qui ont un trouble en lecture. Cela dit, on peut déjà grossir la taille de la police dans le téléphone. Je ne vois plus rien notamment l’écriture noire sur fond blanc et j’ai donc augmenté ma taille de police.

Je me demande également quel sera le prix d’accès à l’application pour seulement une classe. En effet, proposer un prix groupé pour toute une école pourrait freiner l’accès à cette application pour les petites écoles à petit budget. J’espère donc que NABOOK proposera un accès individualisé comme celui de KLASSROOM.

Merci à NABOOk de m’avoir permis de tester l’application pour 3 mois. Celle-ci a un bel avenir notamment auprès de nos élèves. Je pense à notre “Chut je lis” quotidien par exemple dont l’application permettrait d’aller chercher les élèves réfractaires à la lecture. D’un point de vue pédagogique, il faudra continuer à proposer des romans notamment ceux que l’on étudie en classe.

A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.