Brain workshop (atelier du cerveau)

Je vais vous parler de l’atelier des fonctions exécutives d’Amélie Allaire, Jeanne Bédard, Véronique Campbell, Camille Gauthier, Émilie Richer-Lussier. Je n’ai rien inventé. Je ne fais que mettre en avant leur travail et je les remercie d’avoir partagé ces ressources. Il y a deux ans, j’ai découvert cette ressource incroyable sur twitter, grâce au post d’Isafil. Après avoir imprimé toutes les petites cartes des activités, lu les petites fiches, commandé les jeux et des nouveaux smart games, l’idée a fait son chemin mais je n’ai jamais trouvé le temps de m’y mettre : il faut un certain de temps de préparation (imprimer, découper, plastifier)  et les vacances sont parfaites pour cela. De plus, je ne souhaitais pas faire un atelier “smart games” sans vraiment mettre de sens à cet atelier

C’est quoi les fonctions exécutives ?

  • L’inhibition est la capacité à centrer son attention, à gérer ses émotions et son comportement. Elle permet d’éviter d’avoir des comportements impulsifs. C’est l’inhibition qui aide à centrer l’attention afin d’accomplir la tâche demandée sans se laisser distraire par les stimulus de son environnement, comme le bruit. Une bonne capacité d’inhibition aide à être plus persévérant.
  • La flexibilité cognitive est la capacité à s’adapter à de nouveaux contextes ou à des situations qui nous sont inconnues. C’est une fonction exécutive qui nous permet de faire des changements rapidement entre deux tâches et qui nous aide à tolérer les changements imprévus. La flexibilité cognitive permet aussi d’être plus créatif en donnant plusieurs idées différentes avec diverses stratégies. On la travaille grâce à la résolution de problèmes ou lors d’une tâche à plusieurs étapes par exemple.
  • La mémoire de travail est comparable à un espace de stockage. On a une mémoire à court terme et une à long terme. Une bonne mémoire de travail permet de garder les informations pertinentes et d’éliminer celles qui ne sont pas nécessaires. Cette fonction exécutive est nécessaire dans les calculs, la compréhension de lecture, la résolution de problème et l’apprentissage des langues.
  • La planification est la capacité à organiser et à structurer des éléments de sa vie. Cette fonction exécutive inclut également ta motivation à accomplir quelque chose et ta capacité à visualiser un but à atteindre. Savoir bien planifier nécessite des habiletés en lien avec l’anticipation, la prise de décision, la formulation d’objectifs, l’autorégulation cognitive et la gestion du temps.
  • L’activation consiste à entreprendre la tâche aussitôt qu’elle est demandée. C’est d’ailleurs la première fonction exécutive qui est nécessaire pour exécuter une tâche. Il y a quatre composantes à l’activation. La première dimension est dans l’intention. On doit se fixer un objectif pour mieux diriger son attention vers ce dernier. Ensuite, vient la dimension de l’effort qui dépend de ta motivation. Puis, on doit maintenir le rythme et les efforts dans la tâche. Finalement, chaque élève assimile son propre style d’activation qui dépend de sa gestion émotionnelle, une autre fonction exécutive.
  • Le contrôle émotionnel est la capacité à gérer et à contrôler ses émotions. La régulation de ses émotions est importante pour être capable de bien fonctionner dans toutes les sphères de sa vie. les émotions ont un impact sur le plan cognitif, affectif, relationnel et comportemental.

Pourquoi proposer un atelier développant les fonctions exécutives ?

On a tous des élèves qui manquent d’assurance, des élèves qui gèrent mal leurs émotions parce qu’ils ne les comprennent pas ou parce qu’ils ne reconnaissent pas les émotions des autres, des élèves qui ne sont pas motivés donc la mise au travail est lente ou la concentration aléatoire, des élèves qui manquent de méthodologie, des élèves qui ont une mémoire de travail défaillante (qui ne savent pas trier les connaissances nouvelles de celles déjà acquises par exemple) ou des élèves qui ne s’adaptent pas aux différents changements, En outre, on a tous des élèves à besoins. Je pense aux TDAH par exemple dont certaines  fonctions exécutives caractéristiques de leur trouble sont souvent insuffisamment développées.

Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à vous rendre sur le site où vous trouverez de façon détaillée tout ce que j’ai repris ici. CLIC vers l’atelier des fonctions exécutives.

Comment mettre en place cet atelier en classe ?

C’est un atelier de 15 minutes. Les élèves choisissent leurs activités. Je leur mets à disposition un petit livret afin qu’ils cochent les activités déjà réalisées et qu’ils ne tournent pas sur les mêmes atelier à chaque fois.

Télécharger le livret Brain workshop   ★

Télécharger le livret “atelier du cerveau”

Les activités numérotées sont rangées dans des pochettes transparentes. Les cartes sont glissées dedans dans des petits sacs de congélation.

 

Voici quelques activités en images

 

 

J’ai ajouté d’autres smart games ou jeux :

  • Par Odin
  • Antivirus (Concentration, Adaptabilité, Logique, Planification, Résolution de Problèmes)
  • Bazar Bizarre (inhibition, concentration,)
  • Code couleur (Concentration, Planification, Résolution de Problèmes, Intelligence Spatiale, Perception Visuelle)
  • Jungle cache cache (Concentration, Planification, Résolution de Problèmes, Intelligence Spatiale, Perception Visuelle)
  • Feelings (contrôle émotionnel)

 

Cet atelier vous intéresse-t-il ? Vous l’avez déjà mis en place ? Venez en parler en commentaires …

A bientôt

10 commentaires à propos de “Brain workshop (atelier du cerveau)”

  1. Bonjour Lala, je mets aussi en place des ateliers jeux en classe, nous avons timidement commencé l’an dernier avec du multiniveaux du CP au CM2. Je réitère cette année, les enfants étaient très contents.
    La dernière semaine d’école, les enfants ont sorti tous les jeux de la classe et ont noté dessus les compétences travaillées. Relativement facile pour les jeux de français et maths mais il manquait un “cadre” à cet atelier et le voici car nombreux étaient les jeux où étaient écrits “observation-stratégie”. Merci !
    Nous jouons aussi avec dobble, quarto, quoridor, panic lab, avec des boules de perplexus, chromino, mastermind, brain box, avec des jeux de plateau de dames, abalone…
    As-tu un temps dédié pour jouer sur ton emploi du temps?

  2. Merci pour ce partage!! Je viens de me perdre dans toutes ces ressources que je trouve tellement intéressantes! Je vais mettre ça en place dans ma classe à la rentrée (même si encore peu de jeux dans la classe, je vais négocier avec mes kids pour leur en emprunter quelques-uns). Allez go, imprimer et plastifier!

  3. Je suis étudiante en Neurosciences et enseignante depuis 25 ans. Je souhaitais juste vous dire que le cerveau découpé en zones “exécutives” n’existe pas et n’a jamais existé. Ce type de schéma est largement diffusé mais est complètement faux, de A à Z. Pourquoi ? Chacune de nos fonctions exécutives ou motrices est partagée dans plusieurs zones du Cortex, selon des processus variés (avant/arrière, haut/bas) passant dans différents organes (Thalamus ….). En bref, il n’y a qu’1 zone qui existe vraiment et qui est localisée, en l’état actuel de la science. La zone du langage est située dans l’Hémisphère Gauche uniquement, en Cortex pariétal (vers l’oreille Gauche). Cette zone traite autant le langage oral que le langage écrit. Les enfants DYS ont des déficiences ici, ainsi qu’entre l’oeil et cette zone : c’est pour cela qu’on parle de trouble neurovisuel.
    Je vous conseille d’apprendre aux enfants plutôt le nom des parties de notre Cortex, qui ne changeront pas. Il existe sur le net un puzzle à découper très sympa à faire et à colorier.

    • Bonjour,
      Pouvez-vous donner le lien pour ce puzzle à découper. Il y a tellement qu’il est difficile de s’y retrouver quand on n’est pas expert !
      Merci beaucoup pour toutes ces précisions

  4. Je donne des labyrinthes ou autres jeux de ce type (cache cache, jeu des 7 (ou +) erreurs, mots mêlés, mots croisés, points à points avec chiffres ou lettres, pièces de puzzle cachées, intrus, dobbles, ombres à associer, découpage de marque-page/boîte/personnages à assembler, cocottes en papier avec éléments pédagogiques, coloriages magiques simples, Memory) à tous les enfants à besoins spécifiques (DYS, TDAH, TSA …) avant tout travail. En 5mn, l’enfant acquiert un niveau de concentration optimum et durable (pas à vie, faut pas rêver !). Tous les enfants adorent les Cache Cache, sans exception ! Par exemple, un enfant TDAH +++ peut travailler 45mn sans problème après ces jeux. J’utilise ces jeux de 3 à 15 ans (j’ai pas testé au-delà de cet âge). Evidemment, cela marche sur tous les enfants, et une journée devrait toujours commencer par ce type de jeux car l’enfant est alors mentalement prêt à entrer dans les apprentissages. J’ai accumulé les exercices avec les années et j’ai 1 classeur par type de jeu. Mon classement est double dans 1 seul classeur : 1) par niveaux de difficultés (3 niveaux possible). 2) par période/saison/fêtes. Je choisis pour l’enfant en fonction de ses intérêts du moment et du niveau de difficultés.
    Tous mes supports sont mis sous pochette plastique classiques, l’enfant écrit dessus avec stylo ardoise … et on efface ! Je ne donne jamais la correction, mais je montre uniquement à l’enfant ce qui est faux/ce qui manque et j’encourage l’enfant à poursuivre ses recherches + tard et jusqu’au lendemain. Je ne connais aucun enfant qui ait abandonné en 25 ans … car c’est aux yeux d’un enfant un défi très sympa. Apprendre la persévérance malgré la difficulté est en soi un acquis à privilégier dès le + jeune âge.
    Par conséquent, continuez à faire ce type d’atelier “Brain workshop” tous les matins pour tous les enfants et la journée deviendra trop bien … Pour celles et ceux qui font du multi-niveaux, la plupart des exercices pré-cités existe aussi adaptés à la Maternelle. Par conséquent, un enfant qui a déjà un retard scolaire important pour X raisons trouvera toujours un jeu adapté à son niveau.

    • Waouh, ça semble très intéressant mais aussi un travail colossal. Auriez vous des ressources, des sites à conseiller pour mettre en place de telles activités ?

  5. Je suis admirative ! Mais par où commencer ? Cela semble tellement riche que je ne sais où trouver de telles activités. Je garde déjà en tête la liste des jeux smart games et pour le reste, je crois les doigts pour que vous ayez la gentillesse de partager d’autres ressources. Merci pour cette belle découverte!!!

  6. Merci pour cette belle découverte.
    Je vais tenter de l’inscrire dans mon emploi du temps l’an prochain, mais à quelle fréquence ???

    • De temps en temps ,en petits modules … Une collègue en fait chaque matin au démarrage sur 5 minutes…Mais ce ne sont que des petites activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.