Objectif : confiance en soi

eVzJobNEcTrF-dKfFvPVNy-AdeM@150x163

Avez-vous des élèves qui écrivent sur leur feuille “j’y arrive pas” ?

En parcourant le blog de la fabrique à bonheur, certains articles ont fait écho à mes propres interrogations, à certaines pratiques que je mets en place dans ma classe, sans vraiment approfondir le sujet… Je propose de m’y intéresser aujourd’hui.

Un constat :

Depuis de nombreuses années j’entends mes élèves dire “je n’aime pas l’école”, “c’est dur”, “je suis nul(le)”, “j’aime pas les maths” etc.. tout autant de paroles qui montrent que ces enfants sont peu motivés et n’ont pas confiance en eux.

Ils abandonnent la tâche, ne réfléchissent pas, écrivent des réponses incohérentes dans un souci de devoir répondre aux exigences de l’école ou de devoir s’adapter pour tenter de réussir ce qui est entrepris en vain…

Alors, comment faire à l’école pour les aider?

→ attention, cet article est une réflexion, je n’ai pas de baguette magique pour transformer mes élèves, bien que cela aurait été merveilleux…de les rendre les plus heureux possible dans leur vie d’apprenant…

1/ Reconnaître sa valeur

Il s’agit de valoriser les compétences de réussite des élèves…et même quand ils n’y arrivent pas, c’est reconnaître les qualités déployées pour s’investir dans la tâche.

* Cela peut être des paroles d’encouragement tout au long de la journée.

Je pense à une élève en particulier qui est très volontaire..mais qui fait beaucoup d’erreurs, qui se décourage très vite.. Elle est très forte en fractions. Je l’ai surnommée “la spécialiste des fractions” (sourire jusqu’aux oreilles!!)

Lors des entretiens de lecture DECLIC, nous commençons toujours nos discussions sur les points positifs, c’est à dire que j’énumère les stratégies utilisées par l’élève en l’encourageant à poursuivre. Je lui confirme tout ce que je trouve bien dans sa lecture..

* L’utilisation des tampons d’encouragement

Charivari nous les a fait découvrir…et en parle dans ses articles ici et.

aMs95lAtbvKvH9OvOsNGeMR3DIU@250x166

Pour ma part, je les utilise pour féliciter lorsqu’un travail est très bien réussi mais aussi dans mes grilles d’évaluation lors des bilans mathématiques. Au départ, ma 4ème colonne était destinée à l’encouragement en cas de progrès pour chaque notion évaluée mais si vous connaissez Cap maths, on ne réévalue pas les notions (sauf sur l’évaluation de période mais je n’utilise pas les tampons dans ce cadre). Il est donc difficile d’encourager un quelconque progrès… Cela ne peut se faire que sur un progrès global en mathématiques (je ne sais si je suis claire). Je fais donc évoluer mes grilles de bilan cap maths.

La 4ème colonne encouragera :

– un comportement investi tout au long de la quinzaine

– un progrès global en mathématiques et en tenant compte des derniers bilans

– le soin … (notamment en géométrie)

xr0YETi9K_krYos4eTlPADKPrsg@150x212

On peut mettre un système d’étoiles gagnées (voir le tampon) en fonction des efforts fournis dans ces différents domaines (soin, progrès, comportement investi) .Je vous livre des pistes mais je n’ai pas approfondi la question. Un tel système ne doit pas être lourd à gérer.

2/ Valoriser son comportement

Je pratique le FUN FRIDAY dans la classe. Je ne vous expliquerai pas son fonctionnement, je vous laisse le découvrir chez Alet/Univers de ma classe.

Si je mets en place le gain d’étoiles SOIN, COMPORTEMENT INVESTI, PROGRES, je pourrai envisager de le coupler avec le système des perles. Reste à savoir quelles sont les équivalences entre les gains d’étoiles et les gains de perles.

3/ Droit à l’erreur

Dans la classe, les élèves ont le droit à l’erreur, tout comme la maîtresse 

Comme je leur répète souvent, ce qui m’intéresse c’est de se servir de l’erreur pour construire sa démarche de réussite.

Voici une petite affiche que vous trouverez chez laclasse demadame Figaro

d8IrBXD_H5evKo4_9LRLC887byM@150x107

4/ Un soutien “confiance de soi”

Malgré cela, redonner confiance à ses élèves est une entreprise difficile…

Alors pourquoi ne pas envisager de les recevoir en soutien. L’affichage “I understand/ I don’t understand” est particulièrement pertinent surtout lorsqu’on retrouve toujours les mêmes  post-its des mêmes élèves.

Comme pour le soutien “être élève“, il s’agit de voir avec l’élève tous les côtés positifs de ses apprentissages, de son comportement…en entretien individuel.

On pourrait envisager la construction de sa carte mentale.

C’est à la fois une activité ludique mais aussi psychologique qui a pour but de montrer à l’élève tout ce qu’il sait faire.

2 commentaires à propos de “Objectif : confiance en soi

  1. Commentaires transférés :
    1/ beameline Vendredi 8 Mars 2013 à 22:11
    merci pour cette réflexion

    j’ai chez moi 3 super angoissés, 1 dans chaque niveau dont mon fils en ce2

    des élèves qui n’acceptent pas de ne pas savoir ou qui se stressent face à la nouveauté

    j’ai affiché dans ma classe une petite affiche sur le droit à l’erreur, trouvé chez mme figaro si mes souvenirs sont bons

    et quand on aborde une notion nouvelle maintenant je préviens en leur disant que c’est normal s’ils n’y arrivent pas immédiatement et que nous allons justement apprendre à réussir

    pour les encouragements, j’utilise cette année des smileys verts en autocollants trouvés chez majuscules. on en gagne un quand on a tout juste mais aussi quand le travail le mérite même s’il y a des erreurs (un effort, un progrès), avant j’utilisais les bons points mais les échanges me prenaient trop de temps

    quand on a 10 gommettes vertes dans un cahier, on gagne une gommette “d’or” et là, ils sont très fiers de me dire combien ils ont de gommettes “d’or”

    l’année prochaine j’utiliserai les tampons , ca me reviendra moins cher

    bon j’ai été un peu longue …

    2/ Lala78 Samedi 9 Mars 2013 à 08:29
    Coucou Béa,

    non pas longue, car c’est intéressant d’échanger sur nos pratiques et je t’en remercie..

    J’irai voir l’affiche du droit à l’erreur pour l’ajouter ici…

    3/ beameline Samedi 9 Mars 2013 à 10:11
    j’ai retrouvé ici

    4/ Farfa Dimanche 10 Mars 2013 à 20:14
    Je peux aussi te suggèrer d’ajouter un travail sur les intelligences mutliples… Je le fais chaque année. Je demande aux élèves ce qu’ils pensent d’eux par rapport à l’école. Souvent ressortent les expressions telles que “bah je suis nulle en fait” ou “je sais pas trop”.

    Alors, je leur fais passer le petit test pour révéler leurs intelligences dominantes. Avant de leur donner les résultats, nous visionnons la petite vidéo et nous expliquons chaque intelligence. Puis je dis un par un à chaque élève ses intelligences dominantes. J’insiste parfois sur certains élèves pour bien montrer qu’ils sont intelligents! Et cela fonctionne super bien!

    En tout cas super article!

    5/ Lala78 Dimanche 10 Mars 2013 à 21:22
    Lala78 Éditer
    Farfa, ça m’intéresse ce que tu me dis là, as-tu fait un article sur les intelligences multiples? quel est ce test?

  2. Moi aussi, ça m’intéresse ton test, Farfa ainsi que ce que tu décris. Je vais avoir des enfants en très grande difficulté et je voudrais leur montrer qu’ils sont intelligents.
    Merci

Laisser un commentaire