Quand et comment démarrer les cartes mentales ?

Quand et comment démarrer les cartes mentales ?

Vous allez me dire : “Encore un sujet sur les cartes mentales”  !

Vous vous demandez : “Le fonctionnement est tentant mais ce n’est pas toujours évident de se lancer..”

Suite à quelques interrogations soulevées dans les commentaires des articles sur ce sujet,  je me propose de vous expliquer quand et comment j’ai abordé les cartes mentales en classe.  (ce n’est peut-être pas la meilleure façon de procéder…) .. Petit retour “en arrière” !

Premier trimestre : lire une carte mentale

1/ Un moyen pour apprendre ses leçons

Mes CM1 ont un lutin de règles qui a été mis en place en CE2. Cet outil est très bien fait mais je n’arrivais pas à l’utiliser ou du moins l’intégrer à la méthode PICOT. C’est pourtant un répertoire de règles communes au CE2 et au CM1. Seulement voilà, j’aime travailler les notions dans leur globalité et il était difficile pour moi de m’investir dans cet outil déjà fait… Lorsque j’ai abordé les synthèses PICOT, j’ai souhaité que les élèves construisent ou s’approprient les notions. Le lutin est très lourd et il y a quantité de phrases à “ingurgiter”.

→Toutes les synthèses en EDL sont en carte mentale (voir SOMMAIRE CM1).

→ Des mini-leçons DECLIC sur l’apprentissage des leçons en cartes mentales

2/ Un moyen pour synthétiser les notions ou un outil pour l’enseignant

Quand j’ai démarré mon enseignement en histoire et en géographie, j’avais une sorte de pression. Il faut dire que j’avais du travail pour me replonger dans l’histoire de France ou la géographie… Mon savoir était devenu au fil des années imprécis…Je me demandais :

– comment aborder les différents thèmes ?
– que devais-je dire aux élèves ?
– quels étaient mes objectifs etc…?
– et si on me posait des questions ardues, comment gérer mon ignorance ?

C’est ainsi que j’ai démarré la réalisation de cartes mentales en histoire pour m’aider à synthétiser les notions à aborder dans telle ou telle séance. Parallèlement, je me suis dis que les cartes ainsi réalisées pourraient aider les élèves à apprendre leurs leçons. Tout ce qu’il faut retenir est dans la carte.

C M moyen âge

E n conclusion, les élèves ont commencé par lire les cartes mentales que je leur distribuais.

→Beaucoup de thèmes en histoire sont organisés en cartes mentales.

Deuxième trimestre : réaliser une carte mentale

1/ J’ai expérimenté

Ce n’est qu’à partir de Noël que j’ai commencé  à investir mes élèves dans la conception d’une carte mentale. Pour tout dire, mes modèles ne suivaient pas vraiment les vraies caractéristiques d’une carte mentale. Elles n’en avaient que le nom ou le principe c’est à dire que je me suis totalement appropriée la démarche…ou le fond sans la forme… Mes cartes étaient en noir et blanc, avec des cadres de notions…Je ne dénigre pas ce que j’ai fait (Disons que je m’enrichis de jour en jour.)

Et les élèves ? Ceux-ci construisaient les cartes mentales sur ardoise individuellement pendant quelques minutes (Pas facile de mobiliser son savoir et le réinvestir de cette façon) A la fin, je reprenais les idées de chacun que je réorganisais en une seule carte mentale qui devenait notre leçon.

2/ J’ai donné les outils

Mes élèves se sont bien familiarisés avec les cartes mentales. Il était temps de leur apprendre la façon de faire une carte mentale en respectant les caractéristiques d’une carte mentale : les branches, les couleurs etc..

Quand et comment démarrer les cartes mentales ?  Quand et comment démarrer les cartes mentales ?

C’est ainsi que nous avons intégré à notre sommaire DECLIC la mini-leçon sur la carte mentale. Vous trouverez le déroulement, la mini-leçon et la carte mentale d’une carte mentale  dans cet article ici.

Troisième trimestre : prendre des notes

1 / ” A toutes les sauces “: J’espère que mes élèves sauront utiliser cet outil pour synthétiser leur savoir, pour vérifier qu’ils savent leurs leçons (faire une carte mentale après avoir appris les leçons par exemple).

2/ Prendre des notes pour construire son savoir

Depuis peu, j’investis les élèves dans la prise de notes (en carte mentale) lors du visionnage de reportages très courts…à la manière des petits finlandais.

Pourquoi vouloir mettre en place cette pratique ? Tout simplement parce que je trouve très enrichissant et essentiel de savoir synthétiser et structurer les notions à apprendre.

* * * 

Voilà, vous savez tout… (au passage, vous pouvez admirer mes progrès.)

N’hésitez pas à venir partager votre expérience sur les cartes mentales

3 Replies to “Quand et comment démarrer les cartes mentales ?”

  1. Commentaires transférés :
    1/ sagebooker Mercredi 3 Avril 2013 à 18:08
    Merci pour toutes ces explications… je retiens surtout qu’avec mes zouzous, me faudrait l’année, et qu’il n’est sans doute pas utile de commencer maintenant, avec tous les projets en cours… 😉

    Et commencer par les lire, et leur en donner. Alors première urgence pour moi, les maitriser pour moi déjà ^^ Ah ah ah…
    Merci pour tout Lala !!

    2/ alicecycle3 Mercredi 3 Avril 2013 à 18:19
    un petit coucou en passant et un grand bravo pour cette jolie analyse de pratique ! ça donne envie de se lancer ! Je suis curieuse de savoir quels sont les progrès que tu observes chez tes élèves sur les notions étudiées, par rapport à ta manière de faire précédente. A la prochaine !

    3/ Lala78 Mercredi 3 Avril 2013 à 18:29
    Merci alicecycle3, des progrès déjà visibles

    1. Quand ils font les cartes mentales : elles sont maintenant plus développées/enrichies

    2. Pour apprendre les leçons : ils m’ont clairement dit que c’était plus facile d’apprendre une carte mentale en EDL plutôt qu’une leçon en phrases, car il y a moins de mots !! Mais je n’ai pas expérimenté une évaluation selon une leçon classique et celle avec l’outil carte mentale…

    3. lors de la prise de notes, certains ont réussi à faire une carte mentale (certes, pas assez développées ou structurées) mais l’exercice était ce jour là une première, que je vais renouveler vite.. Donc pas encore assez de recul sur cet exercice.

    4. Quant à la maîtresse, elle maîtrise mieux ses sujets en histoire grâce aux cartes mentales !!!

    4/ sagebooker Jeudi 4 Avril 2013 à 18:47
    pense-tu qu’on puisse apprendre des cartes mentales faites pas les autres ? Je parle de moi là : est-ce que je vais mieux m’imprégner et mieux comprendre l’objet carte mentale, en observant et étudiant toutes celles mises en ligne par les collègues ?

    5/ Lala78 Jeudi 4 Avril 2013 à 20:47
    Je pense qu’il faut faire les deux…. J’ai commencé par les faire, maladroitement et c’est en lisant celles des collègues sur d’autres sujets, en suivant les conseils de veronik que j’ai bien compris le principe… Cela dit, je persiste à penser qu’il faut l’adapter à sa façon de penser… Du coup, je me suis entrainé… et je les améliorerai encore en EDL (couleur, branche etc…) par contre je ne touche pas à celles en histoire ou très peu : à part la couleur ou la forme des branches, il n’est toujours possible de faire 1 mot= 1 branche… J’y intègre également des cartes..etc..
    Il y a également beaucoup de choix et si elles te plaisent, il te suffit de piocher…Par exemple, je n’ai pas fait celle sur l’imparfait parce que celle de Stylo rouge me plaisait.
    Conclusion : en faire (même au brouillon au tableau) et en prendre…

    6/ sagebooker Jeudi 4 Avril 2013 à 21:10
    Merci !!! Je vais continuer à regarder tout ça de très près
    et me faire mon truc à moi !

    7/ Mecarson Jeudi 4 Avril 2013 à 23:06
    Merci pour toutes ces précisions! Avec mes petits CP, je leur fais construire leurs petites leçons (DDM/grammaire pour l’instant) avec ce principe. C’est quand même plus cadré, mais les idées, illustrations viennent d’eux. Bref grâce à toi mes élèves apprennent mieux! Un grand MERCI!

    8/ Lala78 Jeudi 4 Avril 2013 à 23:12
    Je savais que c’était possible en CP.. mais j’en n’ai plus alors je n’ai pas pu expérimenter avec eux…
    Merci Mecarson pour ton retour de pratique…

    9/ vicky38 Vendredi 5 Avril 2013 à 20:59
    je suis d’accord avec toi, préparer, construire ou proposer une carte aux élèves, ça oblige (ça aide) aussi la maitresse, ça va vraiment dans le sens de “parler” moins etde se mettre à la place des élèves véronik

    10/ Ermeline Mercredi 10 Avril 2013 à 20:33
    Merci pour ce très chouette article!

    11/ coqilico Samedi 21 Juin 2014 à 10:38
    Bonjour lala, j’ai reçu dans mes mails récemment cette vidéo : http://apprendre-memoriser.com/les-4-cles-les-supers-parents/ et c’est en la visionnant que j’ai vraiment compris l’interet des images à mettre dans les cartes mentales. Je partage avec toi, car je me dit que ça pourra aider d’autre lecteur.
    Merci pour ton blog.

    12/ Lala78 Samedi 12 Juillet 2014 à 22:13
    Bonsoir coqilico
    merci pour ton message et a très bientôt (j’avais zape ton message, desolee) tongue

  2. Merci pour ce travail très clair sur les cartes mentales, j’aime beaucoup ce fonctionnement dont je me servais dans mes études universitaires mais je n’avais jamais pensé à le mettre en oeuvre dans mes classes.
    Bravo

Laisser un commentaire