Les histoires à écrire chez RETZ

Cette année, j’avais une classe particulière CE2/CM2 pour laquelle la production écrite est un vrai problème : phrases sans ponctuation ou majuscule, pauvreté du lexique et erreurs syntaxiques… et je ne parle même pas du réinvestissement des notions grammaticales ou de conjugaison qui s’avérait inexistant.

A l’automne dernier, p’tite Julie m’a proposé de tester le dernier “Histoire à écrire cycle 3/ une mystérieuse disparition” qu’elle était en train d’écrire avec Antoine Fetet et Fanny Joly. Je n’ai pas hésité une seconde et j’ai aussitôt abandonné ma programmation “fantastique” au profit de cette chouette énigme policière… Ce projet ne pouvait pas mieux tomber.

➔ Je profite de cet article pour te remercier Julie pour cette découverte et de m’avoir permis de participer à ton aventure éditoriale.

Contrairement aux préconisations , le projet a duré plusieurs mois et je vous livre le résultat en images. Et parce que mes CE2 avaient également besoin d’écrire, j’ai également testé “Histoires à écrire/ Il était une sorcière…”.

Mystérieuse disparition

Mystérieuse disparition est un projet d’écriture policier qui repose sur une histoire imagée sans texte, un guide du maitre et des ressources (extraits de textes, mémos, planification d’écriture et fiches outils pour aider les élèves à écrire.

Les élèves découvrent l’histoire avant d’écrire. On peut dévoiler le final ou pas. Dans mon cas, je n’ai pas donné la fin dès le début pour un suspense plus intense.

Différentes compétences d’écriture sont travaillées :

  • La structure narrative (début, milieu, fin de l’histoire)
  • Le portrait
  • Le dialogue
  • La création d’une atmosphère
  • Les émotions : la peur,
  • La mise en place du suspense

J’ai adoré utiliser les protocoles d’écriture qui génèrent de nombreuses interactions et différentes collaborations entre les élèves : le brouillon oral, le travail en groupe, la révision et l’amélioration écrite de la production d’un élève choisie, le partage des écrits.

La force de la méthode, c’est le va-et-vient constant entre le lire et l’écrire. En effet, les élèves puisent les idées et les stratégies d’écriture dans des extraits de la littérature. Ils analysent les procédés des auteurs.C’est très riche et efficace.

La fiche “dialogue” fléchée provient du blog de Loustics : CLIC. Vous ne la trouverez pas dans la méthode.

Nous avons édité le projet sous la forme d’un petit livre réalisé sur PUBLISHER. Chaque élève s’est approprié les écrits collaboratifs : les productions ont été partagées, individualisées notamment lors des phases d’amélioration ou de réécriture. Il y a donc différentes versions pour la même histoire.

Il était une sorcière

Pour ce projet, les différentes compétences travaillées sont les suivantes :

  • la structure narrative du conte
  • la description
  • les références culturelles des contes classiques
  • les connecteurs
  • la lettre
  • l’imparfait

J’ai procédé de la même manière avec mes CE2. Cependant, j’ai parfois alterné dans l’utilisation des supports conçus pour le CE1 et le CE2.

Le projet CE2 est plus court et peut être tenu sur 2 mois. C’est l’histoire d’une sorcière qui veut se faire des amis. Ce thème était donc parfais pour ma classe Harry Potter qui évoluait déjà dans le monde des sorciers.

Les livres sont également édités sous PUBLISHER.

Les outils d’aide à l’écriture

Je travaille avec le code CHAMPION de ma cybercopine Farfa (qui me manque beaucoup). J’ai dans ma classe plusieurs exemplaires des répertoires orthographiques pour écrire du cycle 2 et du cycle 3 d’Antoine Fetet. J’ai 3 exemplaires de chaque.

A vous de vous lancer, vous ne serez pas déçus.

10 commentaires à propos de “Les histoires à écrire chez RETZ”

  1. Merci pour cette présentation ! Cela fait 3 ans que j’utilise “Il était une sorcière” avec succès jusqu’au CM1. J’ai commandé “Une Mystérieuse disparition”, hâte de le recevoir et de l’utiliser !

  2. Ça me fait très envie…
    Serait-ce possible d’utiliser celui du cycle 3 pour des CE2 ?
    Le thème correspond à ce que je voudrais faire l’an prochain…
    Qu’en penses-tu après l’avoir utilisé ?
    Merci !

    • Je dirais que du point de vue de l’histoire traitée, c’est possible. En ce qui concerne le guidage pédagogique, la forme des séances peut être utilisée avec des CE2; ce qu’il faudra faire varier, c’est l’exigence de ce que l’on attend, et la quantité/longueur des textes de littérature qui servent de réservoir à idées.
      Bref, adapter l’outillage des élèves à ce que l’on attend d’eux!

  3. Bonjour Lala,

    J’ai découvert hier “histoires à écrire” au cycle 3. Je ne connaissais pas du tout. Séduite par les propositions et par les auteurs, je l’ai forcément acheté puisqu’il me permettra de faire travailler mes élèves en production d’écrit long. Cependant, je ne sais quel support choisir pour ranger les fiches. Que prends-tu pour tes élèves ?

    Merci !

  4. Bonjour, je viens de l’acheter et j’ai fini de lire le guide pédagogique. J’ai hâte de me lancer dans cette aventure avec mes cm1 cm2. Je m’interrogeais sur les modalités d’écriture. Il y a des phases en groupe, notamment pour enrichir, piller le texte des autres, ajouter ect… Mais à la fin quand ils écrivent le texte de l’album, étaient-ils en binôme ? L’écrire individuellement est possible mais c’est sacrément plus long pour la pe surtout si elle recopie à chaque fois les textes sur l’ordinateur. Pourrais tu m’éclairer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.