Différencier pour aider ses élèves

Différencier pour aider ses élèves

Aujourd’hui, je suis allée à la conférence de ma très chère collègue Marina. Je connaissais déjà le fabuleux travail qu’elle met en place et les ressources qu’elle transmet dans le cadre de l’ASH où elle est désormais CPC. Je partage avec vous ses pistes de différenciation à destination des enfants ayant des troubles (TSL, autismes…) ou tout simplement les élèves de votre classe.

Petit retour sur nos pratiques intuitives…

Il y a 8 champs d’adaptation :

1/ Adaptation des ressources matérielles 

– le matériel à disposition (portable, dictaphone, souris scanner, logiciel vocal, clavier visuel)

– les outils (pictogrammes, matériel de manipulation)

– les affichages (principalement crées avec les élèves)

– la musique utilisée pour les temps calmes ou pour les transitions (bâton de pluie)

2/ Adaptation des ressources humaines

Il s’agit du RASED, du médecin scolaire, des équipes éducatives (PPRE, PPS), des AVS, des partenaires de soins, des associations, des animateurs de ville

3/ Adaptation des tâches

  • dans les consignes (répétition, reformulation, picto)
  • des supports clairs, peu chargés en écrits, des polices adaptées (privilégier ARIAL, VERDANA, COMIC,AUXILIDYS, DYSMOI)  → Cette année, j’utilise OPENDYS et elle semble convenir.
  • des supports de manipulation (étiquettes, ardoise)
  • la gestion de l’erreur et son statut
  • la quantité de travail (textes à trous, fractionnés, QCM, les Vrai/faux, les dictées à trous)
  •  L’adaptation des évaluations et le livret des compétences (privilégier le raisonnement, validation positive)

Voici le livret de compétences pour les élèves présentant un handicap (les paliers 1,2 et 3 sont regroupés)

http://www.ac-versailles.fr/public/jcms/p1_87979/livret-personnel-de-competences-pour-les-eleves-en-situation-de-handicap

4/ Adaptation des stratégies d’apprentissage

– pédagogie de détour,

– renforcement positif,

– jeux

– verbaliser la réussite

– contrat de travail (ceintures , tableau, EDT)

– planifier le déroulement de la tâche (dessins, schémas, mind mapping)

– proposer des pauses (recul dans les activités, prévoir un coin “soupape”)

– varier les moyens d’expression (dictée à l’adulte, passage à l’écrit géré)

5/ Adaptation des types d’organisation à privilégier

– le placement de l’élève

– le travail en groupes, petits groupes

– les groupes de besoin

– le tutorat

– le travail individuel

– les repères (rituels)

6/ Adaptation du dialogue didactique

– Créer des situations rassurantes : mise en confiance, repères habituels, rappel des acquis, remémorer le travail réalisé antérieurement. (Un autiste ne supporte pas les changements non prévenus)

– Expliquer les tâches avec manipulation, expérimentation ou demandant un passage à l’écrit adapté

– Mettre en place des tâches avec clarté (images mentales des étapes du déroulement = gestion mentale)

– structures répétitives

– aller vers des tâches permettant un co-apprentissage, de coopération ou individuelles

– Faire des entretiens avec l’élève pour lui permettre de se sentir à l’aise avec la difficulté

7/ L’étayage de l’enseignant

– Engagement dans la tâche (être présent, accompagner si celui-ci s’avère difficile et vérifier ce qui pose problème = nombre d’exercices, support, tutorat impossible)

– aide au raisonnement et à l’explication (déroulement de la pensée)

– facteur de mobilisation (estime, action sur la motivation, réussite, confiance)

– Agir sur la prise de parole (marionnette, caméra, magnéto..)

– clarifier les objectifs (plan de travail personnalisé, picto..)

– cadre sécurisant , EDT, rituels d’entrée dans l’activité (= date, numéro de l’exercice, souligné…)

8/ L’adaptation du temps

– Repérage dans le temps (TIMER, pendule, minuteur)

– alternance classe/temps de pause/atelier

– adéquation du temps de présence en classe et du temps de prise en charge des partenaires

– tiers temps

* * * *

Dommage qu’il n’y ait pas plus de conférences spécialisées sur l’ASH. C’était bien 

Il est à regretter qu’elles ne soient pas plus présentes lors des conférences obligatoires.

2 commentaires à propos de “Différencier pour aider ses élèves”

  1. Superbe! C’est très clair!
    Que j’aime ton côté bienveillant et si positif!
    Ce devait être une très belle conférence!
    Merci!

  2. bonjour, j’aime ton approche de l’enfant ; nous faisons un métier où le questionnement , la remise en cause, l’évolution de nos pratiques, sont constants et je retrouve ces qualités au travers de ton blog. Pour être passée un an (très “riche”) en ASH, je suis d’accord qu’il est bien regrettable qu’il n’y ait pas plus de conférences péda obligatoires portant sur l’ash mais également sur les problématiques vraiment pédagogiques ce qui nous aiderait à faire évoluer nos pratiques….

Laisser un commentaire